26/10/2008

Le pont de l'arc en ciel

 

Le pont de l'arc en ciel

decoration

 

Ce post je le dédie à ma Chienne Jody qui est décédée bien trop tôt et qui me manque énormément, tous les jours je pense à elle, ainsi qu'à tous les compagnons à quatre pattes que j'ai connu et à tous les animaux de mes amis blogeurs, nous pensons bien à vous.

CETTE PAGE UTILISE UNE ILLUSTRATION SONORE

Version modifier : 24 janvier 2009

 

 "Nos amis les chiens ne nous font de la peine que lorsqu'ils meurent"

 

bergersbelges_d

En cherchant un joli texte pour mettre sur un montage que je voulais faire en souvenir de Samson, j'ai découvert en parcourant les chemins du net, de jolis textes, poèmes et anecdotes sur les chiens qui nous quittent..

Voici un florilège de ce que j'ai découvert au fil de mes lectures sur le net ces derniers jours.

 




Trois chiens

 

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien  direct vers cet article...LE PONT DE L'ARC EN CIEL

 

Tout juste à coté du paradis, il existe un endroit qui s'appelle le pont de l'arc-en-ciel.

Lorsqu'un animal, qui a été particulièrement proche d'une personne dans notre monde, meurt, cet animal se retrouve au pont de l'arc-en-ciel.
Là, il y a des prés et des collines pour tous nos amis spéciaux, afin qu'ils puissent jouer et courir ensemble.
Il y a amplement de nourriture, d'eau et de soleil pour que nos amis aient bien chaud et soient confortables.

Tous ceux qui étaient malades et vieux, retrouvent leur santé et leur vigueur; ceux qui étaient blessés ou estropiés, sont de nouveau forts et agiles, tout comme on se souvient d'eux dans nos rêves des jours passés.

Les animaux sont contents et heureux, sauf pour un détail: ils s'ennuient d'une personne très spéciale, une personne qui est demeurée derrière.

Ils courent et jouent ensemble, mais vient un jour lorsque l'un d'entre eux s'arrête soudainement et regarde vers l'horizon.
Ses yeux sont brillants et ardents; son corps impatient commence à frémir.

Soudainement, il se détache du groupe, courant à toute vitesse au dessus l'herbe verte, de plus en plus vite.

Tu as été repéré, et au moment où tu es finalement réuni avec ton ami si spécial, vous vous tenez ensemble en une union joyeuse, pour ne plus jamais êtres séparés l'un de l'autre.

Les baisers heureux abondent sur ton visage, tes mains caressent cette tête tellement aimée, et tu regardes une fois de plus dans ces yeux pleins de confiance, ces yeux depuis si longtemps disparus de ta vie, mais qui n'ont jamais quitté ton cœur.

Et puis, ensemble, vous traversez le pont de l'arc-en-ciel...

Trois chiens_droite




Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien  direct vers cet article...Testament de Charlemagne.

Ce texte s'adresse à tous les amoureux des animaux.

Spécialement à ceux qui ont perdu un ami fidèle et à tous ceux qui un jour ou l'autre savent qu'ils devront se séparer de leur ami à 4 pattes.

C'est également un texte plus que réconfortant si vous le lisez jusqu'à la fin.

 

  • Note :

Eugene O'Neill

 

Adaptation française d'un texte écrit par le dramaturge américain Eugene O'Neil à la mort de son chien en 1940.

Vous pouvez le trouver en librairie sous le titre "The Last Will and Testament of An Extremely Distinguished Dog".

 

 

A mon maître, à ma maîtresse : 
        
Le fardeau de mes ans et de mes infirmités me pèse lourdement, et je sais ma fin prochaine.
C'est pourquoi moi, Charlemagne Monette, (communément appelé Charlot par mes parents, amis et connaissances), dépose en secret dans l'âme de mes deux grands amis, mon maitre et ma maitresse, mon testament.
J'ai peu de biens matériels à léguer.
Les chiens sont plus sages que les hommes.
Ils n'attachent pas grand prix aux choses de la terre.
Je n'ai aucun bien précieux à transmettre, si ce n'est mon affection et ma fidélité.
Je les lègue à tous ceux qui m'ont aimé; qui je le sais, me regretteront le plus, à Richard et Lison; à Elisabeth et Marianne qui ont été si bons pour moi.
Peut-être ai-je tort de m'enorgueillir, mais j'ai toujours été un chien extrêmement affectueux.

Je demande à Richard et Lison de toujours se souvenir de moi, mais de ne pas me pleurer trop longtemps.
Au cours de mon existence, j'ai essayé de les réconforter dans la peine et de leur apporter un surcroît de joie dans le bonheur.
Il m'est pénible de penser que, même dans la mort, je pourrais leur causer du chagrin.
Je les prie de ne pas oublier qu'à leur tendresse et à leur sollicitude je dois d'avoir été le plus heureux des chiens.
           
Mais maintenant me voici devenu pratiquement aveugle, sourd et j'ai de très gros problèmes de dentition m'empêchant de manger; ainsi ma fierté a fait place à une humiliation qui me déroute.
Je sens que la vie me reproche d'avoir trop prolongé la fête.
Je dois faire mes adieux avant de devenir un poids insupportable pour moi et pour ceux qui m'ont donné leur affection.
Il me sera douloureux de les quitter, mais pas de mourir.
           
Contrairement aux hommes les chiens ne redoutent pas la mort.
Que se passe-t-il après? Nul ne le sait.
En tout cas, je suis au moins sûr de trouver la paix et un long repos pour mon vieux cœur las, ma vieille tête, mes vieux membres ainsi qu'un sommeil éternel dans cette terre que j'ai tant aimée.
Il est un dernier voeu que je formule en toute sincérité.
J'ai entendu ma maîtresse, dire: "Quand Charlemagne mourra, nous n'aurons jamais plus de chien. Je l'aime tellement que je ne pourrai plus en aimer un autre." Maintenant pour l'amour de moi, je lui demande de revenir sur sa décision. Ce serait un bien piètre tribut à ma mémoire que de ne jamais plus avoir de chien. Je voudrais tant garder le sentiment que, maintenant que j'ai fait partie de la famille, il lui est désormais impossible de vivre sans la compagnie du meilleur ami de l'homme! Je n'ai jamais été exclusif ni jaloux. J'ai toujours soutenu que la plupart de mes congénères sont bons (même ma co-locataire, une chatte... Mistou, à qui j'ai quelques fois autorisé à partager  mon lit avec moi. J'ai toléré son amitié dans un esprit de générosité et, dans mes rares moments de sentimentalité, je lui ai même rendu un peu la pareille).
           
Aussi je conseille à ma maîtresse de choisir un autre chien à son gout pour me succéder.
Il pourra difficilement être aussi bien élevé, aussi poli, aussi distingué et aussi beau que je fus dans ma jeunesse.
Mais, je suis sûr qu'il fera de son mieux et aussi que ses défauts inévitables contribueront, par contraste, à perpétuer mon souvenir. Je lui lègue mon collier, ma laisse, mon lit, mon ensemble de Noël.

Un dernier mot à Lison, Richard, Elisabeth et Marianne.
Chaque fois que vous penserez à moi : dites-vous avec regret, mais aussi avec bonheur, en vous rappelant ma longue vie à vos côtés : "Charlemagne était un être qui nous aimait et que nous aimions."
Si profond que soit mon sommeil, je vous entendrai, et tout le pouvoir de la mort n'empêchera pas mon âme de chien d'agiter la queue avec reconnaissance.
 
Charlemagne Monette,
Votre chien fidèle qui veillera toujours sur vous.




Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Voici un joli texte trouvé sur le net

 

Chien avec Fleurs

 

  • Note : Comme souvent, le nom de l'auteur ne se trouve pas sur le blog visité

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...LE PARADIS DES CHIENS

 

Et oui, dans une autre dimension, dans le monde astral, il y a un nid rempli d'amour et douillet pour nous.

Il y a des balles à profusion, des os à enterrer, des montagnes de boulettes de viande, il n'y a pas de laisse, et surtout... il n'y a pas de mal traitence

Je suis bien où je suis.
Je suis bien entouré(e).

Toutes les caresses, toutes les tendres attentions que tu m'as offertes, je les ai apportées avec moi.


La plus importante des choses que tu dois savoir, c'est qu'il y a une ouverture dans les nuages d'où je peux te voir.

C'est comme si tu étais avec moi.
D'ici, je peux prendre soin de toi en pensée.
Il m'est impossible de t'oublier, ton image et ta gentillesse sont gravées dans mon coeur.

Si un matin, tu te réveilles avec un sourire aux lèvres et un jappement dans les oreilles, c'est que je t'aurai rendu une petite visite dans ton sommei


Merci pour ton amour.


Je t'aimerai éternellement!
    Ton petit ange  xxxxxxxxx




Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien  direct vers cet article...Quand le temps viendra Voici un beau texte pour les gens comme moi qui ont dû ce résoudre à faire piquer leur chien pour l'empêcher de souffrir. 

 

Si arrive le moment où je deviens frêle et faible
Et que la douleur m'empêche de dormir
Alors fais ce qui doit être fait
La dernière bataille ne peut être gagnée.

Tu seras triste, je comprends
Mais ne laisse pas le chagrin t'arrêter.
Pour ce jour, plus que tous les autres
Ton amour et ton amitié doivent supporter l'épreuve.

Nous avons eu tellement de belles années
Tu ne voudrais pas me voir souffrir davantage.
Quand le temps viendra, s'il te plait laisse-moi partir.
Emmène-moi où quelqu'un prendra soin de moi
Et reste avec moi jusqu'à la fin. 

Jusqu'à ce que mes yeux ne voient plus.
Je sais qu'avec le temps tu seras d'accord
Que c'est une bonté que tu m'as fait.

Bien que ma queue ait branlé pour la dernière fois
Tu m'as sauvé de la misère et de la souffrance
N'aie pas de peine

Que ce soit toi qui a dû prendre cette décision
Nous étions très proches pendant toutes ces années
Ne te laisse surtout pas envahir par le chagrin. 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien  direct vers cet article...ton copain à 4 pattes qui te remercie de lui avoir offert une si belle vie ! 



Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Ici encore un bon témoignage...

Toi mon chien que je connaissais si bien
tu m'as laissée seul sur cette Terre
Jamais je ne t'oublierai
Chaque jour tu es dans mes pensées

Je n'arrive pas à m'y faire
Chaque jour c'est l'enfer
Quand je pense à toi
je me rappelle chaque jour
Quand tu étais là
 
Mais le principal pour moi
C'est qu'un jour
On se retrouvera
Où que ce soit.




Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...L'épitaphe de Boatswain

 

Voici l'épitaphe du chien de Lors Byron :

« Près de cet endroit
Reposent les restes d'un être
Qui posséda la beauté sans la vanité,
La force sans l'insolence,
Le courage sans la férocité,
Et toutes les vertus de l'homme sans ses vices.
Cet éloge, qui serait une absurde flatterie
S'il était inscrit au-dessus de cendres humaines,
N'est qu'un juste tribut à la mémoire de
BOATSWAIN, un chien,
Né à Terre-Neuve en mai 1803,
Et mort à Newstead-Abbey, le 18 novembre 1808»

 

Newstead Abbey

Le mausolée avec l'inscription est toujours visible de nos jours

 

Boatswain

Illustration : Peinture d'Edwin Landseer, Terre Neuve

 Note :

Georges Gordon de son vrai nom (1788-1824) qui était un grand poète romantique Anglais a toujours vécu entouré d'animaux et tout particulièrement de chien.

Boatswain fut le chien favori du poète, un magnifique Terre neuve qui bénéficia de toute l'affection de son maitre durant sa vie, hélas pour lui, elle fut courte mais il vécu un immense bonheur dans cette abéis.

Il fut mordu par un chien enragé.

Byron qui ignorait totalement le mal incurable qui frappa son fidèlle compagnon a quatre pattes fut l'impossible pour le soigné, le pauvre chien après avoir terriblement souffert mais garda jusqu'à la fin de sa vie sa douceur qui avait en lui malgré sa maladie qui le fessait partir dans des délires. 

Il décède au mois de novembre de l'année 1808 a l'age de 5 ans et demi.

Sa disparition a marqué a jamais son maitre et il décida de lui rédigé dans le jardin de sa propriété de Newstead un caveau ou il fut inscrit dans du marbre l'épitaphe ci-dessus.

Dans son testament, il demanda d'être enterré avec son fidèle compagnon, hélas ruiné, il ne fut pas exaucé.




 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Le Chien

 

Il partit un matin.
Bien que, n'étant qu'un chien,
Son esprit au plus haut
A trouvé le repos.

Dans de très beaux espaces,
Il a trouvé la place
Qu'on ne voulut lui faire
Quand il passa sur terre.

Compagnon très fidèle,
Il entend ton appel
Quand le monde est trop dur,
Alors, il te murmure

Que tu n'es pas tout seul
Et frotte sa gueule
Contre ta chevelure :
C'est un Ami très sûr.

Il n'a jamais cessé
D'être là, de t'aimer
Il te protège encore
Au-delà de la mort

 

Le chien_450

Ce jolie texte, je l'ai trouver sur le blog de Tachka

Auteur indiquer sur le blog : Michèle DUBOIS




 

landseer

Ce tableau date probablement de 1837

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...La mort du vieux berger

 

Dans un de ses célèbres tableaux, le peindre Edwin LANDSEER (1802-1873)  illustre l'affection qui lie l'homme à son chien.

 

Tout le monde est rentré chez soi et le chien reste seul, refusant d'être séparé de son maître défunt.

Les bergers menaient souvent une vie très solitaire et ils n'avaient souvent, pour proche compagnon, que leur chien qui les aidait à conduire le troupeau.

 



Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Encore un bel exemple de fidélité.

Hachiko

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Japon : Hachiko

 

Le soucis au Japon, quand il y a tant de monde c'est de se retrouver.

Heureusement il y a Hachiko.

Hachiko était le chien d'un enseignant qui venait chercher son maitre tout les jours.

 

Quand le maitre est mort, le chien venait quand même.

Ça a ému pleins de monde et on lui a fait une statue.

 

De nos jours, quand on en a marre de se perdre a Shibuya, il suffit de demander ou se trouve la statue d'Hachiko.

Voila un point que tout les japonais connaissent




Le pont de l'arc-en-ciel_Anime

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Appel à vous ?

 

Si à votre tour vous connaissez de jolis textes ou  des histoires pour illustrer et compléter ce sujet, faite les moi parvenir et je les publierai volontiers.

J'espère que vous avez apprécié ce post et pour les gens qui ont perdu un animal cher à leurs yeux ont trouvé un peu de réconfort en lisant ce petit article.

Ce post sera probablement le dernier de ce moi, car ce 31 octobre mon chien Tara sera opérée et elle aura besoin de réconfort.

J'espère que ces textes apporteront un peu de réconfort à ceux qui ont perdu leur animal et qui se reconnaitront.




Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Un texte qui noue la gorge
  • Auteur Inconnu

Depuis deux ans je purge, d'avoir trop cru en toi.
Tous les jours je t'attends, certain que tu viendras,
Tous les soirs je m'endors, sans que tu ne sois là.

Pourtant je suis certain, je te reconnaitrai,
Viens me tendre une main, je te la lècherai.
Tu te souviens très bien, quand je sautais sur toi,
Que tu me caressais, que je dansais de joie.

Que c'est il donc passé, pour que ce 16 juin,
Heureux que tu étais, je me rappelle bien,
Tu sifflais, tu chantais, en bouclant les valises,
Que tu m'aies attaché, là, devant cette église.

Je ne peux pas comprendre, et ne croirai jamais,
Que toi qui fus si tendre, tu sois aussi mauvais.
Peut-être es-tu très loin, dans un autre pays,
Mais quand tu reviendras, moi j'aurai trop vieilli.

Ton absence me pèse, et les jours sont si longs,
Mon corps s'épuise, et mon cœur se morfond.
Je n'ai plus goût à rien, et je deviens si laid,
Que personne, jamais, ne voudra m'adopter.

Mais moi je ne veux pas, que l'on me trouve un maitre,
Je montre bien mes dents, et je prends un air traitre,
Envers qui veut me prendre, ou bien me caresser,
Pour toutes illusions, enfin leur enlever.

Car c'est toi que j'attends, prêt à te pardonner,
A te combler de joie, du mieux que je pourrai,
Et je suis sûr, tu vois, qu' ensemble nous saurions,
Vivre des jours heureux, en réconciliation.

Pour cela, je suis prêt, à faire de gros efforts,
A rester près de toi, à veiller quand tu dors,
Et à me contenter, même si j'ai très faim,
D'un vulgaire petit os, et d'un morceau de pain.

Je n'ai jamais rien dit, lorsque tu m'as frappé,
Sans aucune raison, quand tu étais énervé,
Tu avais tous les droits, j'étais à ton service,
Je t'aimais sans compter, j'acceptais tous tes vices.

Tu m'as mis à la chaine, ou tu m'as enfermé,
Tu m'as laissé des jours, sans boire et sans manger,
J'ai dormi bien souvent, dans ma niche sans toit,
Paralysé, raidi, tellement j'avais froid.

Pourtant, si tu reviens, nous partirons ensemble,
Nous franchirons en chœur, la porte qui ressemble,
A celle d'une prison, que je ne veux plus voir,
Et dans laquelle, hélas, j'ai broyé tant de noir.

Voilà, mon rêve se termine, car je vois le gardien,
Puis l'infirmière, et le vétérinaire plus loin,
Ils entrent dans l'enclos, et leurs visages blêmes,
En disent long pour nous, sur ce qu'ils nous amènent.

Je suis heureux, tu vois, car dans quelques instants,
Je vais tout oublier, et, comme il y a deux ans,
Je m'endormais sur toi, mon cher et grand ami,
Je dormirai toujours, grâce à ... l'euthanasie.

Et s'il t'arrive un jour, de repenser à moi,
Ne verse pas de larmes, ne te prends pas d'émoi,
Pour toi, j'étais " qu'un chien ", tu préférais la mer,
Tu l'aurais su avant, j'aurai payé moins cher.

A vous tous les humains, j'adresse une prière,
Me tuer tout petit, aurait peiné ma mère,
Mais il eut mieux valu, pour moi, cette manière,
Et vous n'auriez pas eu, aujourd'hui, à le faire.



  

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...Conclusion de ce post.


Voici un phrase de Monsieur Paul Archard, cinéastre francais décédé 1962, qui conclura ce post avec cette jolie phrase.

 

chien-gif-080

 

« S'il y avait quelque part un être assez bon pour pouvoir juger toute la bonté du monde, et qu'il mît d'un coté de la balance le cœur des Chiens, et de l'autre celui de toutes les créatures de Dieu, Nos cœurs de Chiens seraient si lourds que le Juge se voilerait la face, car le Chien est plus près du Christ que l'homme.

Je n'ai jamais vu d'ange, et je ne sais pas ce qui se passe au ciel ; mais, sur la terre, nul n'est meilleur que Nous (les Chiens) »

 

A ma Jody pour toujours




dyn001_original_202_256_gif_27344_929c86c843003be2ffd61790e090f085

Une petite pensée pour...

les chiens des mes amis et blogeurs:


Nos amis les chiens :

Belle, Rusty, Tom, Turbo, Samson, Trek et Cati

Nos amis les chats :

Batman et les chats de Tchânou

 

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... Désolé si j'en oublie, signalez le moi

 
 



GA Pt B Allemand

Dernière modification : 24 janvier 2009

 

14:14 Écrit par Rony | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.